Techniques pour faire des photos d’étoiles filées

Techniques pour faire des photos d’étoiles filées

 

Introduction :

J’ai toujours été épaté devant des photos de nuit qui laissent apparaitre la course des étoiles dans le ciel. Non, il ne s’agit pas des étoiles filantes, mais des étoiles filées.
Cet été, j’étais dans les Alpes, à Puy Saint Vincent, avec le beau ciel clair et limpide que l’on peut imaginer en altitude. J’ai donc pu tester mon équipement sur ces techniques.

 

Équipements :

Pour faire des photos d’étoiles filées, il faut du matériel que vous maitrisez mais surtout manuellement paramétrables.
Il vous faut un appareil photo numérique, si possible avec un mode B mais ce n’est pas obligatoire. Par contre il faut que vous puissiez régler votre ouverture et temps d’exposition, et encore mieux votre mise au point de manière manuelle.
Il vous faut également un déclencheur à distance avec l’option de « bouton maintenu appuyé » pour éviter les vibrations et lancer le déclenchement sans souci.
Un trépied pour bien caler votre appareil photo, sur un sol stable, avec le moins de vent possible, afin d’éviter un maximum les vibrations parasites.

 

Technique 1 pour étoiles filées – L’exposition longue :

Dans ce cas, avec le mode B, vous allez lancer une exposition longue en utilisant l’option de maintien en bouton appuyé de votre commande à distance.
Ceci va générer un seul fichier photo. Par contre, un point important : à la fin de la prise de vue, votre appareil photo va faire un post-traitement qui va durer à peu près autant que la prise de vue elle même. Ne négligez donc pas la charge de la batterie!
Par ailleurs, votre capteur va fonctionner sans s’arrêter pendant toute la durée de l’acquisition ce qui va créer des points chauds. Il s’agit de pixel qui surchauffent et arrêtent de fonctionner (temporairement pour la plupart, hélas définitivement pour certains) et délivrent un point blanc comme une étoile. Sauf que ce point est bien entendu fixe. Il est donc préférable de faire attention.
Voici le résultat obtenu :

 

Technique photo étoile filée - exposition longue

 

 

Exif : exposition 45 minutes / ouverture 6,3 / iso 200 / photo prise entre 23h et minuit. par une belle nuit très noire.

Premier constat, on dirait qu’il fait jour! Ciel bleu, montagne bien visible, il n’y a que l’arbre surexposé au premier plan qui fait anormal.
On voit également le passage d’un avion et on ne peut rien y faire.
Même si l’effet est sympa, j’étais un peu déçu car les étoiles filées ne sont pas très visibles. j’ai donc testé une autre technique.

 

Technique 2 pour étoiles filées – La rafale :

Dans ce cas, le mode B est inutile. Vous devez régler votre appareil photo en mode rafale, en mode rapide si vous avez le choix. Choisissez un temps d’obturation de 2s, au moins le temps d’enregistrement sera rapide et ne créera pas de temps mort entre les prises de vue.
Lancez la rafale avec la commande à distance, toujours en utilisant l’option de maintien appuyé du bouton. Vous obtiendrez plusieurs milliers de photo selon le temps que vous laissez votre appareil photo. Ne sur-estimez pas votre carte mémoire!

Vous devrez par ailleurs utiliser un logiciel de montage très spécifique. Pour ma part j’utilise Starmax. Ce logiciel additionne les zones lumineuses de toutes les photos de votre lot.

Voici donc le résultat :

 

Technique photo étoile filée - rafale

 

 

Exif : exposition 26 minutes ( 780 * 2s ) / ouverture 2,8 / iso 800 / photo prise entre minuit et 1h du matin. par une nuit sans lune.

Voilà! La courbe des étoiles est magnifique et montre bien que l’univers tourne autour de la terre notre terre tourne sur elle même autour d’un axe.
Autant le dire, je préfère largement ce résultat même s’il demande plus de travaille en post-traitement. On conserve un ciel très noir et donc un contraste naturellement profond du coup les étoiles filées sont très visibles.

 

Ma conclusion :

Lorsque j’aurai l’occasion de refaire des photos d’étoiles filées, je ferai plus attention à ma composition.
– Choix d’un endroit plus photogénique que la vue d’un balcon.
– Intégrer l’étoile polaire afin de bien mettre en évidence l’effet de rotation autour d’un axe.

Mais définitivement je préfère la seconde version qui a un rendu plus naturel et donc plus fantastique.