Randonnée – Cascade Biberon

Cascade Biberon

 

Introduction :

Début Novembre, les chaleurs de l’été austral apportant les nuages et les pluies ne m’inquiètent pas. Aujourd’hui, j’ai donc traversé l’ile et suis monté à la plaine des Palmistes pour voir la Cascade Biberon.
En fait il ne s’agit pas vraiment d’une randonnée… Mais plutôt d’une promenade d’une heure.

Cette promenade fort agréable est intégralement décrite sur ce site magnifique qui répertorie l’ensemble des randonnées de l’ile.
=> La Cascade Biberon sur Randopitons

 

Localisation de la cascade Biberon :

 

 

C’est parti pour la promenade :

Le départ se fait donc de la Plaine des Palmistes, fière bourgade dont les Palmiplainois ont pour devise « Le travail est ma loi ».
Elle tient son nom des nombreux palmistes rouges qui poussaient dans les temps anciens, mais la population locale raffolant des coeurs de palmier (et on la comprend) les ont presque tous coupés. C’est aujourd’hui une espèce protégée.

 

La plaine des Palmistes

 

 

Ainsi donc, après avoir garé la voiture on prend la direction de la Cascade Biberon. D’une hauteur de chute de 220m, elle découpe la paroi de manière tout à fait visible.
Comme toute les cascades de l’ile, son débit varie très largement en fonction de la saison. Petit pipi en hiver (saison sèche), grosse cascade en été (saison humide).

 

Cascade Biberon vue du départ

 

 

Cette cascade tient son nom du conservateur des Eaux et Forêts au moment de la colonisation des Hautes Plaines qui était à l’époque le propriétaire des lieux.

 

Cascade Biberon vue de près

 

 

La chute d’eau alimente un bassin où il est tout à fait agréable de manger, lire, prendre un instant de repos.

 

Le bassin de la Cascade Biberon

 

 

Ma conclusion sur la cascade Biberon :

Un endroit charmant! Typiquement l’endroit secondaire que le touriste ne prendra pas le temps de voir car il n’y a pas grand chose à voir.
Mais c’est un joli coin tranquille pour un pique nique et un peu de lecture à l’ombre avec le bruit et la vue d’une cascade.