Milan – Il Monumentale – Cimetière Monumental

Milan – Il Monumentale – Cimetière Monumental

 

Introduction :

J’ai passé une journée complète pour faire un tour à pied du centre ville historique de Milan.
De bon matin, j’ai donc commencé par un lieu riant et chantant frais et calme, le Cimetière Monumental (Cimitero Monumentale).
Visiter un cimetière, cela peut paraitre étrange, voir même saugrenue, ou, soyons franc, complètement glauque… Alors non, je n’ai pas viré dark ténébreux corrompu par Twilight, c’est simplement que ce cimetière est plutôt un musée rempli d’oeuvres d’art.
Mais trêve de bavardage, laissez moi vous le présenter.

 

Localisation du Cimetière Monumental :

 

 

C’est à la fois un lieux touristique et un lieu de recueillement car si ce cimetière est splendide, il n’en reste pas moins la dernière demeure des familles les plus riches et les plus prestigieuses de Milan.
L’entrée principale du Cimetière Monumental passe par Il Famedio, le Panthéon des hommes illustres.

 

Cimitero Monumentale - Entrée du Famedio

 

 

Histoire du Cimetière Monumental :

La construction est lancée en 1862, l’inauguration a lieu en 1866. Il Famedio est composé de vastes galeries, dans lesquelles on trouve nombre de tombeaux et cénotaphes à la gloire des citoyens jugés dignes d’y reposer. Cette sélection ce faisait sur trois critères : Il fallait qu’ils soient célèbres, que ce soit sur le plan littéraire, artistique ou scientifique, et qu’ils aient possédé mérite et vertus. Bien entendu il fallait que cela bénéficie à la renommée de la ville afin qu’on la distingue dans l’histoire de la nation.
Ces galeries gravitent autour d’une chapelle centrale, la chapelle Palanti.

 

Cimitero Monumentale - Famedio

 

Ma visite du Cimetière Monumental :

Si l’intérieur est beau, l’extérieur est splendide. Il y a toujours un sentiment d’éternité quand on marche dans un cimetière. Comme si le temps se suspendait. On retient notre souffle lorsque l’on fait face à notre condition mortelle.
Ici, ce sentiment est palpable. En plus, se promener un matin de décembre, avec le froid et la neige, dans ces allées ornées de statues aussi variées que sublimes, l’univers semble figé et attendre. Attendre pour toujours.

 

Cimitero Monumentale - Vue sur les tombeaux

 

 

La structure du Cimetière Monumental est assez simple. Chaque zone correspond à une religion spécifique.
En avançant plus avant, on arrive au milieu du Cimetière Monumental où se trouve l’ossuaire. A l’origine cette chapelle servait aux offices mortuaires, mais a finalement servie à recueillir les ossements de personnalités qui étaient enterrées dans d’autres cimetières.

 

Cimitero Monumentale - Ensemble de Tombeaux

 

 

Continuant notre chemin, nous arrivons enfin à la partie la plus éloignée de l’entrée, le crematorium.
Cela semble anodin dans notre modernité, mais en 1875, la dominance Chrétienne en Italie qui prône la conservation des corps pour la résurrection des chairs, avait fait preuve d’une remarquable ouverture d’esprit pour accepter cet édifice.
Ce Temple Crématoire est le symbole de la modernisation des pensées, et la ville est la première d’Italie et l’une des pionnières d’Europe à en posséder un.

 

Cimitero Monumentale - Tombeau central

 

 

Néanmoins, ce qui fait toute la troublante beauté du Cimetière Monumental, se sont toutes les œuvres artistiques qui décorent les tombes.
Il y a quelque chose de fascinant dans les postures et les expressions de ces statues.
J’ai notamment croisé cette tombe, ornée de trois statues de femmes dont la pose et le réalisme montrent le talent des sculpteurs.
Les proportions sont parfaites, de taille humaine, les deux pleureuses sont nues et celle qui se tient debout est pudiquement drapée d’un voile. C’est saisissant…
Ajoutez à cela l’atmosphère éthérée qui plane et on se retrouve figé nous même à contempler ces lieux pendant bien plus de temps qu’il n’y parait.

 

Cimitero Monumentale - Tombeau sculpure de pleureuses

 

 

Néanmoins la majorité des statues du Cimetière Monumental représentent des anges et des scènes bibliques. La foi chrétienne était très forte et le désir d’orner sa tombe avec une image divine issus de la Genèse, ou sous la protection bienveillante d’Archanges est fort compréhensible.
Les sujets sont variés et innombrables, parfois sobres, parfois démesurés, on retrouve quand même très souvent Jésus et Marie.

 

Cimitero Monumentale - Tombeau ange

 

 

Les détails sont nombreux, et je pourrais aisément mettre 30 photos de plus qu’il y aurai toujours des monuments surprenants et uniques à ajouter. D’ailleurs nous n’avons fait qu’un tour très succinct car la journée s’annonçait (et fut) fort longue et fort riche en découvertes magnifiques. Le Cimetière Monumental n’était que notre première étape.

 

Cimitero Monumentale - Détail entrée Famedio

 

 

Ma conclusion sur le Cimetière Monumental :

Il Cimitero Monumentale di Milano est le 2ème site touristique le plus visité de Milan après Il Duomo.
Je le crois sans peine… 1h30 est trop vite passé. Cette bulle d’intangibilité pourrait nous absorber la journée entière si l’envie était de visiter le site dans sa totalité.
D’ailleurs, je conseille fortement de vous y attarder dans une simple errance au grès des chemins en vous laissant aller à la contemplation.