Turin – Basilique de Superga

Turin – La basilique de Superga

 

Introduction :

Le tour de Turin s’achève enfin avec cette magnifique Basilique qui domine la ville. Impensable d’y aller à pied, alors on y grimpe en voiture.
La basilique de Superga a un site officiel consultable en Italien et en Anglais.

 

Localisation de la basilique de Superga :

 

La basilique de Superga est située à une dizaine de kilomètre du centre ville. Bâtie sur une colline à l’altitude de 670 mètres, elle offre une vue panoramique sur la ville de Turin et sur les Alpes. On peut également y accéder par un chemin de fer à crémaillère.

 

Turin - Basilique de Superga - extérieur

 

 

Du fait de la découverte en hiver, il semble que la visite complète de l’édifice n’était pas possible. j’ai du donc me contenter de la première salle, j’y reviendrais plus tard.
Bien qu’il ai neigé et que le front de nuage soit très bas, la vue sur Turin est magnifiée par la présence imposante du massif des Alpes en arrière plan.

 

Turin - Basilique de Superga - extérieur vue

 

 

Histoire de la basilique de Superga :

Le 2 Septembre 1706, alors que Turin est assiégé par l’armée française menée par Louis XIV lors de la Guerre de Succession d’Espagne, deux princes : Victor-Amédée II et Eugène de Savoie, montent sur la colline de Superga afin d’observer le déroulement des opérations.
A cette occasion, ils font le vœu d’élever un lieu culte dédié à la Vierge Marie en ce lieu en cas de victoire de l’armée piémontaise.
La ville de Turin n’ayant pas été vaincu, Victor-Amédée II tient sa promesse et les travaux sont confiés à l’architecte italien Filippo Juvarra.
Le 20 juillet 1717 les travaux débutent. Les conditions de transports des matériaux étaient dures et la zone elle même a eu besoin d’être nivelée.
Le 1er novembre 1731, bien qu’inachevée la basilique est inaugurée par Charles-Emmanuel III. Elle est dédiée à la nativité de la vierge Marie.
En 1884, un funiculaire a été ouvert pour relier le sommet de la colline de Superga avec la quartier de Sassi à Turin.
En 1934, la ligne d’environ 3,1 km de long a été électrifiée et transformée en train à crémaillère.
Le 4 mai 1949 un avion transportant l’équipe et les entraîneurs du Torino Football Club ainsi que des journalistes et des dirigeants qui les accompagnaient, en provenance de Lisbonne, a percuté un mur de soutien à l’arrière de la basilique.Les murs détruits par l’impact de cette catastrophe sont encore visibles, car il a été décidé de ne pas les reconstruire. Aujourd’hui, cet événement tragique est commémoré par un musée et une plaque sur le bâtiment arrière, et une messe solennelle est célébrée tous les 4 mai en mémoire des victimes.
Aujourd’hui (au moment de la visite en tout cas), la ligne du chemin de fer à crémaillère est toujours en activité avec le matériel roulant de 1934 (pour la locomotive) et 1884 (pour les voitures).

 

Turin - Basilique de Superga - extérieur arrière

 

 

Ma visite de la basilique de Superga :

La basilique se compose de 5 salles et de la crypte royale.
Elle est une des œuvres les plus importantes de Filippo Juvarra, un chef-d’œuvre de l’architecture baroque. Un escalier monumental mène à un grand portique soutenu par huit colonnes corinthiennes d’inspiration classique (Panthéon de Rome).
La hauteur de la Basilique à partir du sol, jusqu’à l’extrémité de la croix, mesure 75 mètres.
L’intérieur, 51 mètres de long et 34 de large, est enrichi de chapelles somptueuses, ornées de stucs, de marbres, de sculptures précieuses et de tableaux.
Sur le maître-autel, un bas-relief de Bernardino Cametti (1733) représente le Bienheureux Amédée de Savoie et la bataille de Turin (1706).
La coupole, encadrée par deux clochers (60 mètres de haut) inspirés à Borromini, domine le paysage.

 

Turin - Basilique de Superga - intérieur coupole

 

 

La basilique de Superga reste principalement un lieu de sépulture. Entre la salle des rois, la salle et des reines et celle des Princes, en plus de la crypte royale, toutes ces salles abritent les tombeaux les plus prestigieux du Piémont, de la Sardaigne et de la Savoie.

 

Turin - Basilique de Superga - intérieur

 

 

Ma conclusion sur la basilique de Superga :

En deux mots, allez-y ! D’une part la basilique est belle, mais surtout, quelle vue !
Vous pourrez sans peine repérer tous les lieux touristiques de Turin, à commencer par la Mole, si haute et visible.
Pour ma part j’y retournerai en été afin de faire la visite complète et de profiter d’une vue magnifique.

 

Turin - Basilique de Superga - extérieur fleur