Turin – Eglise Santa Maria del Monte dei Cappuccini

Turin – Eglise Santa Maria del Monte dei Cappuccini

 

Introduction :

Sortant de la très courte visite de l’Eglise Gran Madre di Dio, j’entamais d’un pas décidé la côte menant au Mont des Capucins, qui sous une mince pellicule de neige s’avère pour le moins glissante.
Je me dirige donc vers la Chiesa Del Monte Dei Cappuccini (l’Eglise du Mont des Capucins, mais qui s’appelle en fait l’Eglise de Santa Maria à  laquelle s’attache le monastère des Capucins).

 

Localisation de l’Eglise Santa Maria :

 

 

Vue d’en bas, l’Eglise Santa Maria est bien visible
Une fois sur place, j’ai découvert qu’il y a également un monastère Capucin accolé. Ils y faisaient d’ailleurs la distribution de repas gratuits pour les pauvres ce qui est tout à fait conforme à leur ordre.

 

Turin - Eglise de Santa Maria del Monte dei Cappuccini - Vue de la Place

 

 

Les frère Capucins sont une branche des Franciscains. Ils ont fait vœux de pauvreté et d’assistance aux pauvres. Ils sont pour la plupart des intellectuels qui se refusent à posséder quoi que se soit, ils furent d’ailleurs pourchassé sévèrement par les catholiques avant d’être acceptés et intégrés comme un ordre à part entière. Ce qui ne les empêcha jamais de critiquer la richesse de la Papauté.

Si vous voulez en apprendre sur eux de manière ludique, n’hésitez pas à lire le livre d’Umberto Eco « Le nom de la Rose » ou bien à voir son excellente adaptation en film.

 

Turin - Eglise de Santa Maria del Monte dei Cappuccini - Vue de face

 

 

 Histoire de l’Eglise Santa Maria :

L’histoire de ce lieu remonte à l’antiquité.
La position hautement stratégique de cette colline en a fait une place défensive naturelle pour filtrer le passage de la rivière du Po située juste en contrebas
Les premières traces d’une église remontent au XIIIème siècle. Thomas 1er de Savoir y possédait sa forteresse qui, après sa mort, fut utilisée par les comptes de Savoie jusqu’en 1473, date à la quelle elle devient une propriété privée.
En 1581, Charles-Emmanuel 1er rachète la terre et la donne au Pères Capucins.
En 1983 commencent les travaux pour bâtir une Eglise consacrée à la Vierge Marie. La conception est faite par Ascanio Vitozzi qui part sur la base d’un immeuble plan central en croix grecque. C’est l’ingénieur Giacomo Soldati qui l’achèvera.
L’Eglise ne sera consacrée qu’en 1656, avec la présence notable de la Reine Christine de Suède.
Entre 1630 et 1633, le peintre Isodoro Bianchi réalise de nombreuses fresques. Le maître-autel est l’œuvre de Charles et son fils Amedeo di Castellamonte. Dans les niches sont placées des statues en bois réalisées par le sculpteur Stefano Maria Clemente.
Durant le XVIIIème siècle ont été ajoutées quelques peintures pieuses.
Pendant la guerre de 1709, les Français ne réussirent pas à prendre la place même si une légende chère à Turin en parle : le miracle Eucharistique. « Ainsi donc, selon la légende, l’armée française aurai réussi à prendre d’assaut la forteresse et à repousser l’armée Italienne. Cependant, lorsque les troupes françaises entrèrent dans l’enceinte, le Feu Divin s’abattit sur eux, les brulants à la poitrine et au visage, afin de protéger les Ostie consacrés. »
Pendant la seconde guerre mondiale, les bombardements endommagèrent grandement le complexe qui n’a été restauré que récemment.

 

Turin - Eglise de Santa Maria del Monte dei Cappuccini - Intérieur

 

 

Ma visite de l’Eglise Santa Maria :

En plus de l’Eglise et du couvent, on trouve aussi le Musée National de la Montagne et le siège du Clup Alpin Italien. Nous ne les avons pas visité.
La vue sur Turin est imprenable (quoi que, nous avons trouvé mieux) et permet sans mal de voir les différents points notables dépasser des toits des immeubles.
Les frères Capucins, à défaut de posséder des richesses, possèdent un très intéressant site internet (en italien).
L’éclairage extérieur de l’Eglise a été conçu par Guido Chiarelli dans les années 60, par contre l’hiver, le complexe s’illumine d’un jeu de lumière charmant mis au point par l’artiste allemande Rebecca Horn, et c’est celui que nous avons eu le loisir de contempler car nous avons quitté la bâtiment à la nuit tombante.

 

Turin - Eglise de Santa Maria del Monte dei Cappuccini - Plafond

 

 

 Ma conclusion sur l’Eglise Santa Maria :

Je vous conseille fortement la visite de cette Eglise et ce pour plusieurs raisons. Déjà parce qu’elle est charmante. Mais aussi parce que la Mont des Capucins est chargée d’histoire et qu’en plus en arrivant en haut vous aurez droit à une très belle vue sur Turin.
A voir sans hésitation!