MINT – Musée du jouet

MINT – Musée du jouet

 

Introduction :

Alors que je faisais la liste des musées sur Singapour, je suis tombé sur « Moment of Imagination and Nostalgia with Toys » The Museum of Toys. Des jouets et de la nostalgie? C’est plus qu’il m’en faut pour y aller!

 

Localisation du Musée du jouet :

 

 

Situé Seah Street, en plein coeur du quartier des Arts et du Patrimoine, le musée se veut l’une des plus grandes collections d’anciens jouets du monde.
Lorsqu’on arrive sur les lieux on ne peut manquer le bâtiment fort reconnaissable.
Son aspect notable repose dans sa façade particulièrement unique. Tout d’abord, elle a été conçu afin d’empêcher toute pénétration de lumière naturelle. Les rayonnements UVs étant fatals pour les couleurs et les matières, ils sont bloqué afin d’offrir des conditions de préservation optimales pour les jouets.
Mais pour une façade sans fenêtre, on peut dire que l’architecte a été très fort ( et je ne suis pas le seul à le dire car il a eu plusieurs prix architecturaux pour cette réalisation) afin de la rendre splendide.
Composées de 26 panneaux de verre découpés en forme de vague et illuminés de l’intérieur par des fibres optiques les traversant de haut en bas. Le tout donne un effet tout à fait charmant et moderne, contrastant avec son contenu (pour le coté moderne, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas écris bande de galopin).

 

MINT - Museum of Toys - Entrée

 

 

Ma visite du Musée du jouet :

La collection de jouets est d’origine mondiale et dès l’entrée on peut voir les drapeaux des différents pays représentés. La où les chiffres commencent à devenir impressionnant, c’est lorsqu’on apprend que la collection totale est d’environ 50 000 jouets, pour une valeur située dans les 5 Millions de SGD. Afin de vous achever en beauté, sachez que la totalité de la collection appartient à un seul homme, Monsieur Chang Yang Fa, qui a mis plus de 30ans de passion et de recherche pour réunir tout cela.

 

MINT - Museum of Toys - Couloir

 

 

J’ai la chance, du haut de mes 30ans, de faire parti de cette génération de transition qui a côtoyé à la fois les anciens jouets des grands frères et des cousins et les jouets modernes. C’est à dire la transition entre les jouets en bois et en métal, au tout plastique. J’ai donc eu la chance de reconnaitre bien des thèmes et pas mal de modèles de jouets. Cependant, beaucoup sont bien plus anciens que mes parents et sont plutôt de la génération des grands-parents ( nés dans les années qui suivirent la 1ère guerre mondiale). Certaines pièces remontent carrément aux années 1850…

 

MINT - Museum of Toys - Poupées Chinoises

 

 

L’immeuble se compose de 5 étages ayant chacun une thématique particulière.
La visite commence en prenant l’ascenseur jusqu’au 5ème puis en descendant à pied, traversant ainsi les différents thèmes:
– Outerspace : Cette collection est centrée sur le personnage de Dan Dare l’aventurier intergalactique. Néanmoins de nombreux éléments sont simplement sur l’espace avec nombre de vaisseaux spatiaux, fusils laser, spationautes en scaphandre, et tout un tas de robots.
– Characters : Ici, on trouve les personnages de légende qui ont bercés les tendres années des générations passées. Batman, Green Hornet, Astroboy, Popeye et l’incroyable Flash Gordon font parti de l’aventure.
– Childhood Favourites : Y est exposé une invraisemblable quantité d’ours en peluche, suivi de poupées chinoises très anciennes. J’ai presque eu une larme à l’oeil en voyant Félix le chat. Oui une larme car je me souviens comme je pleurais face à ce dessin animé qui ressemblait plus à un stroboscope agréé comme détecteur médical pour l’épilepsie. A noter la présence d’une très belle collection de poupées intitulée « Door of Hope ».
Collectables : Ha… Que serait une collection sans les objets pour collectionneurs? S’étale donc sous nos yeux tout un ensemble d’objets rares ou uniques, sous le label Disney, on trouve la famille Donald, la famille Mickey, Pinocchio, Blanche Neige et les 7 nains… Dans le label Angleterre, on trouve les Beatles, la cérémonie de couronnement de la reine… Et puis quelques un des tout premiers jouets mobiles à mécanismes.

 

MINT - Museum of Toys - Popeye

 

 

Dans la cage d’escalier séparant chaque étage, on a également le droit à des dizaines de jouets exposés sur des thèmes différents, incluant des marionnettes ou des catégories de jouets mobiles.
La lumière est un élément qui a été très méticuleusement pensé et mis en place. En effet, il n’y a aucun éclairage direct. Les étagères translucides ont des LED incorporées ce qui diffuse une lumière douce de toutes les directions à la fois ce qui fait qu’il n’y a quasiment aucun effet d’ombre sur les éléments exposés.

 

MINT - Museum of Toys - Mobile

 

 

S’il y a bien un élément qui saute aux yeux, c’est l’état des jouets. Ils sont tous magnifiquement conservés, pour beaucoup avec leurs boites d’origines.
Sont parfois indiqué les prix… Comme un joli pin’s Astroboy côté à S$2000 ou un wagon Popeye et Olive a S$5000… Des prix qui se justifient par leur rareté, mais aussi par leur incroyable état de conservation. Ils semblent pour la plus part sorties de l’usine.
Des expositions temporaires sont faites avec des jouets plus récent mais sur des thèmes anciens, comme Tintin qui est typiquement le sujet qui a traversé les décennies et donc est tout à la fois un sujet ancien et moderne à fois.

 

MINT - Museum of Toys - Tintin

 

 

Et nous voila de retour au réz de chaussé où l’on trouve l’immanquable magasin (qui ne propose vraiment rien d’incroyable…) et un bar au sous sol.

 

Ma conclusion sur le Musée du jouet :

La visite est donc terminée et je suis pour le moins… déçu.
Voyez vous, pour ma part, le mot Musée ne se limite pas à montrer des choses anciennes, c’est aussi un endroit qui raconte l’histoire, l’évolution et donne des informations sur le thème abordé.
Ici, nous sommes face à une simple exposition. Gigantesque et impressionnante collection de jouets certes, mais rien de plus que quelques dates et quelques prix sont donnés. Si on ne sait pas qui sont Tintin, Popeye, Ferdinant the Bull, Felix le chat, Flash Gordon et j’en passe, on en apprendra rien ici. On n’en verra que quelques jouets et figurines anciennes.
Il y a d’ailleurs bon nombre de jouets que j’ai observé dont je n’avais, et n’ai toujours, strictement aucune idée du qui, du quoi ou du comment. Rien sur l’histoire du jouet en général et de ceux exposés en particulier.
C’est donc une exposition exceptionnelle que je vous conseille si vous voulez vous remémorez tous ces vieux jouets qui ont bercé votre enfance.
Hélas c’est un mauvais Musée et je vous le déconseille si vous souhaitez apprendre des choses sur l’univers du jouet.